La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative du système nerveux central qui se traduit par des lésions cérébrales importantes. Celles-ci entraînent une diminution progressive des fonctions cognitives de la vie quotidienne du malade : mémoire, compréhension, décision, expression. L’altération de ces fonctions conduit le malade à une perte d’autonomie progressive. Plus de 850 000 français en sont atteints actuellement.

Même s’il n’existe pas à ce jour de traitement capable de guérir la maladie, certains médicaments d’une part et une prévention d’autre part, permettent de ralentir son évolution, d’apaiser certains troubles du comportement. La prévention de cette maladie passe par la diminution de facteurs de risque mis en évidence et l’amélioration de certains comportements dits « facteurs protecteurs ».

 

Les facteurs de risque

 

Pour prévenir la maladie, il est important de traiter efficacement l’hypertension artérielle systolique, l’hypercholestérolémie, le diabète et d’aider au sevrage tabagique.

Il est primordial de prendre en charge les troubles de l’audition et de la vue, car toute diminution des stimulations cognitives a un effet néfaste au niveau cérébral.

 

Les facteurs protecteurs

  • Une alimentation de type « régime méditerranéen », comprenant une grande consommation d’huile d’olive, de fruits, de légumes et de poissons et une ingestion modérée de vin rouge aide à prévenir la maladie.
  • Le maintien d’une vie sociale active ainsi qu’une activité intellectuelle riche est indispensable.
  • Une activité physique régulière (au moins 2 fois par semaine plus d’une heure, ou 3 fois une demi-heure) est un apport bénéfique significatif. La danse notamment a été identifiée comme une activité physique et « sensorielle » protectrice.

Une vie saine, équilibrée et active est un atout pour chacun d’entre nous

optisantilogo-perso
Connectez-vous à votre santé
avec OptiSantis !

Nos certifications

LogoAFAQ2011