image 13juin2017Sensibilisée à la maladie de Lyme, l’Ipsec s'engage auprès de l'association France Lyme dans des actions de prévention et contribue entre autres à la publication prochaine d'une bande-dessinée consacrée à ce sujet.

Présente aux côtés de ses entreprises clientes les plus exposées aux risques de cette maladie, notre institution souhaite sensibiliser l'ensemble de ses assurés notamment à travers des programmes de prévention et de pédagogie réalisés au sein de leur entreprise, en lien avec les CHSCT.

De plus, elle a organisé le 13 juin dernier une matinée d'information sur la maladie de Lyme afin d'apporter à tout un chacun les connaissances nécessaires pour acquérir les bons réflexes face à cette maladie bactérienne.

La matinée s’est articulée autour de l’intervention du Professeur PERRONNE, chef de service en infectiologie, et des témoignages d’Elisabeth LE SAUX, victime de la maladie de Lyme, d’Aurore DETRIE, bénévole de l’association France Lyme et d’Aurélie MORGAT, chargée des Ressources Humaines à la Société Forestière de la Caisse des Dépôts.

A savoir :

La maladie de Lyme est transmise à l'homme par une morsure de tique infectée.

cerfsLa tique vit dans les bois, buissons humides ou hautes herbes et a besoin de repas "sanguin" pour évoluer. Parasite connu des mammifères, en particulier des cerfs, chevreuils et sangliers, et des animaux plus domestiques (chiens et chats), la tique peut également piquer l'homme. Sa morsure est indolore pour l'homme et peut transmettre des maladies, notamment la borréliose de Lyme mieux connue sous le nom de maladie de Lyme, si la tique est infectée.

Les symptomes apparaisent après quelques jours ou quelques semaines. Lors de la phase précoce, cela se manifeste généralement par une apparition d'un érythème migrant (plaque rougeâtre autour de la piqûre), de la fièvre, des vertiges, courbatures ou de la fatigue ; puis de nouveaux symptômes divers et variés s'ajoutent (maux de têtes, troubles digestifs, paralysie faciale, douleurs articulaires ou musculaires...). Ce qui rend difficile le diagnostic par un médecin. Des atteintes chroniques plus rares peuvent également faire leur apparition des années plus tard et s'avérer très handicapantes. Les symptômes sont parfois confondus avec ceux de la sclérose en plaques ou de la poliarthrite.

Apparue aux Etats-Unis, la maladie de Lyme est une maladie bactérienne difficile à diagnostiquer, d’autant plus que bien souvent les victimes ne se souviennent pas de la morsure.

Si cette maladie se soigne très bien par des traitements antibiotiques lorsqu’elle est dépistée à temps, c’est un véritable parcours du combattant pour les victimes qui n’ont pas été diagnostiquées dans la phase primaire. Comme nous l’a relaté Elisabeth LE SAUX à travers son témoignage poignant, les épreuves sont bien nombreuses et semblent difficilement surmontables face à mauvais diagnostic qui conduit à des années d'errance médicale avec des conséquences importantes : perte de son emploi, impact relationnel, impact psychologique […]

Deux tests de dépistage existent : le premier est le test ELISA qui doit être confirmé par le second test, le Western-Blot. Au cœur de nombreuses polémiques, la fiabilité du test ELISA est aujourd’hui remise en cause.

logo-FranceLymeL’association France Lyme s'est donnée pour missions de soutenir les malades et de mettre en place des actions de prévention auprès de tous les publics. Créée en 2008, elle compte aujourd’hui 2200 adhérents et demande notamment au gouvernement de reconnaître la chronicité de la maladie ; d’accepter la libre prescription des médecins préconisée par le Professeur PERRONNE, et également de former les médecins sur les maladies vectorielles à tiques.
Certaines sociétés, dont les salariés sont régulièrement confrontés aux risques d'infections, agissent sans attendre. C’est le cas de la Société Forestière.

Les bons réflexes à avoir lors de vos sorties en pleine nature :

  • Vous protéger avec une tenue couvrante et/ou un répulsif sur la peau.
  • Evitez les broussailes, les herbes hautes et préférez les chemins.
  • Vérifiez après chaque balade en forêt ou dans un simple parc qu'aucune tique ne se soit fixée à vous, inspectez chaque partie de votre corps soigneusement (dos et cuir chevelu inclus) car selon sa phase de développement (larve, nymphe ou adulte) la tique n'est parfois pas bien visible à l'oeil nu et sera détectable plus facilement au toucher.

Comment retirer une tique ?

N'utilisez surtout pas de produits (alcool, éther, huile, flamme...) et évitez de comprimer le corps de la tique car cela risquerait de lui faire régurgiter des bactéries (pas de pince à épiler qui pourrait comprimer la tique).
Pour bien retirer la tique, utilisez un tire-tiques à tourner comme un tournevis, lentement et progressivement.
Puis désinfectez la plaie et consultez rapidement un médecin pour effectuer un test sérologique de dépistage.

Publications :

« La Vérité sur la maladie de Lyme » du Professeur Perronne

« Face à Lyme - Journal d’un naufrage » d’Elisabeth Le Saux


Votre application bien-être
logo wevie

Prenez soin de vous !

Votre newsletter...

Recevez gratuitement toute l'actualité de votre protection sociale !

Nos certifications

LogoAFAQ2011